Espace Militaire

Réactions au stress opérationnel (RSO) dans l'armée de l'Air et de l'Espace

Ce domaine est celui de la cellule de soutien médico-psychologique de l'armée de l'Air et de l'Espace, qui participe à la sensibilisation des aviateurs aux répercussions psychologiques potentielles du contexte opérationnel.

L’OPEX comporte des spécificités et des contraintes opérationnelles

  • Intensité et nature des missions
  • Activité aéronautique : contraintes et risques
  • Rythme de déploiement
  • Horaires décalés
  • Conditions climatiques extrêmes
  • Promiscuité
  • Confrontation à des situations à risques psycho-traumatiques
  • Éloignement de l’environnement personnel et familial

Ces spécificités ont  un coût physique mais aussi psychique, pouvant se traduire de différentes manières :

  • Douleurs physiques : mal de dos, « boule dans le ventre », maux de tête …
  • Troubles du sommeil : difficulté d’endormissement, réveils précoces,  cauchemars …
  • Troubles du comportement : irritabilité, conflits relationnels avec les camarades, les chefs…
  • Baisse de motivation : perte d’adhésion au sens de la mission, perte de confiance (en soi et/ou les autres) …
  • Perturbation de l’humeur : anxiété, culpabilité, tristesse …
  • Troubles de la concentration : difficulté de prise de décision, oubli, erreur …

Qu’il s’agisse d’une réaction isolée ou d’un ensemble de manifestations, il est recommandé d’être vigilant à une éventuelle perturbation de la capacité à s’adapter au contexte opérationnel.

 

La mise en condition opérationnelle vise à se préparer à la gestion de ces contraintes

  • Préparation technique : l’entraînement permet l’acquisition d’automatismes facilitant les réactions en situation de stress ;
  • Cohésion: de bonnes relations au sein du groupe favorisent le soutien de l’individu ;
  • La motivation professionnelle donne du sens à la mission et contribue à limiter l’impact des contraintes opérationnelles ;
  • Gestion de la fatigue : Un temps de repos suffisant (permissions) permettra d’aborder le déploiement et ses contraintes dans de bonnes conditions.

Enfin,  les proches participent également au soutien du militaire déployé. Ainsi, se préparer à l’OPEX passe aussi par un dialogue avec ses proches pour anticiper ce temps d’éloignement.

Dans le cadre de ces missions, la cellule de soutien médico-psychologique de l’armée de l’air participe à la sensibilisation des aviateurs aux répercussions psychologiques potentielles du contexte opérationnel.

Les psychologues assurent des entretiens cliniques individuels à la demande des aviateurs.